Từ điển Phật học

Chủ trương
Thích Nguyên Lộc

Biên tập
Thích Nguyên Hùng
Viên Lợi
Tuệ Lạc


Chùa Vạn Hạnh
3 rue du Souvenir Français
44800 Saint Herblain
Email vanhanh@vanhanh.fr
Site http://www.vanhanh.fr

 Searh text

Tiếng Việt
Français
English
中文
Sankrit,Pali

 Search by letter
a b c e f g h i 
j k l m n o p q 
r s t u v w x y z 

 Search by category:
BouddhasSutraName-LocationTerms

Bilingual
VN-FRVN-ENVN-CHFR-VNFR-ENEN-VNEN-FR
Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14 

Calm, silent place        Lieu calme    A lan nhã    阿蘭若    Àranya
 

cause and effect        causalité     Nhân quả    因果    hetu-phala
Cause and effect; every cause has its effect, as every effect arises from a cause.


  Le bouddhisme explique la loi de cause et effet qui opère dans la vie, et qui s’étend aux existences du passé, du présent et du futur. Cette causalité est sous-jacente à la doctrine du karma. Toute cause (in) entraîne un effet (ka). Tout phénomène composé (samskrata) est produit par la réunion temporaire de causes et de conditions (en). Ainsi "produit", le phénomène entraîneà son tour la formation d'autres phénomènes composés qui "naissent" au moment où le premier phénomène "meurt". C'est le cycle du samsara. Les causes formées dans le passé sont manifestées comme effets dans le présent. Les causes formées dans le présent seront manifestées comme effets dans le futur. Le bouddhisme met l'accent sur les causes que chacun crée et accumule dans le présent, car celles ci détermineront son futur. Du point de vue de la pratique bouddhique, la cause représente la pratique de bodhisattva pour atteindre la boddhéité et l'effet représente la boddhéité. Le bouddhisme du Lotus enseigne que la personne ordinaire et le Bouddha sont essentiellement identiques et, par conséquent, que la cause (les neufs mondes-états, ou pratique) et l'effet (la boddhéité, ou le résultat de la pratique) sont non-duels et simultanés. Voir les douze liens causaux
En ce qui concerne le monde, il n'a ni commencement ni fin et il n'y a pas de cause première, pas plus qu'il n'y a de création du monde ou de créateur. C'est le principe de l'immanence générale. Seul l'incomposé échappeà la causalité. C'est le nirvana. La compréhension correcte du principe de causalité est une étape obligée de tout éveil. Si peu de personnes nient le principe de causalité, dans les faits on confond souvent causalité et corrélation, ouvrant ainsi la porte à toutes les superstitions.


cause and effect        causalité     Nhân quả ứng báo    因果應報    hetu-phala
Cause and effect in the moral realm have their corresponding relations, the denial of which destroys all moral responsibility.


  Le bouddhisme explique la loi de cause et effet qui opère dans la vie, et qui s’étend aux existences du passé, du présent et du futur. Cette causalité est sous-jacente à la doctrine du karma. Toute cause (in) entraîne un effet (ka). Tout phénomène composé (samskrata) est produit par la réunion temporaire de causes et de conditions (en). Ainsi "produit", le phénomène entraîneà son tour la formation d'autres phénomènes composés qui "naissent" au moment où le premier phénomène "meurt". C'est le cycle du samsara. Les causes formées dans le passé sont manifestées comme effets dans le présent. Les causes formées dans le présent seront manifestées comme effets dans le futur. Le bouddhisme met l'accent sur les causes que chacun crée et accumule dans le présent, car celles ci détermineront son futur. Du point de vue de la pratique bouddhique, la cause représente la pratique de bodhisattva pour atteindre la boddhéité et l'effet représente la boddhéité. Le bouddhisme du Lotus enseigne que la personne ordinaire et le Bouddha sont essentiellement identiques et, par conséquent, que la cause (les neufs mondes-états, ou pratique) et l'effet (la boddhéité, ou le résultat de la pratique) sont non-duels et simultanés. Voir les douze liens causaux
En ce qui concerne le monde, il n'a ni commencement ni fin et il n'y a pas de cause première, pas plus qu'il n'y a de création du monde ou de créateur. C'est le principe de l'immanence générale. Seul l'incomposé échappeà la causalité. C'est le nirvana. La compréhension correcte du principe de causalité est une étape obligée de tout éveil. Si peu de personnes nient le principe de causalité, dans les faits on confond souvent causalité et corrélation, ouvrant ainsi la porte à toutes les superstitions.


characteristics of phenomena            Pháp tướng    法相    
The aspects of characteristics of things-all things are of monad nature but differ in form. A name of the 法相宗 Faxiang or Dharmalakṣaṇa sect (Jap. Hossō), called also 慈恩宗 Cien sect from the Tang temple, in which lived 窺基 Kuiji, known also as 慈恩. It "aims at discovering the ultimate entity of cosmic existence n contemplation, through investigation into the specific characteristics (the marks or criteria) of all existence, and through the realization of the fundamental nature of the soul in mystic illumination". "An inexhaustible number" of "seeds" are "stored up in the Ālaya-soul; they manifest themselves in innumerable varieties of existence, both physical and mental". "Though there are infinite varieties. . . they all participate in the prime nature of the ālaya." Anesaki. The Faxiang School is one of the "eight schools", and was established in China on the return of Xuanzang, consequent on his translation of the Yogācārya works. Its aim is to understand the principle underlying the 萬法性相 or nature and characteristics of all things. Its foundation works are the 解深密經, the 唯識論, and the 瑜伽論. It is one of the Mahāyāna realistic schools, opposed by the idealistic schools, e.g. the 三論 school; yet it was a "combination of realism and idealism, and its religion a profoundly mystic one". Anesaki.


 

compassion            Từ Bi    慈悲    maitrya
 

Concentration of cessation            Diệt tận định    滅盡定     Nirodhasamāpatti
 

contaminated            Hữu lậu    有漏    Sāsrava
 

contaminated            Dục lậu    欲漏    kāmāsrava
 

Content with few desires        désirer peu, se rejouir d'un rien    Thiểu dục tri túc    少欲知足    alpeccha saṃtuṣṭa
Content with few desires

  désirer peu, se rejouir d'un rien (shoyoku-chisoku, 少欲知足). Vertu préconisée pour les moines. Les écritures bouddhiques condamnent les moines qui recherchent la renommée et sont attachés aux plaisirs mondains. Le chapitre XIII du Sutra du Lotus décrit les moines "aranyaka [...] qui mépriseront les hommes ; dans leur avidité d'offrandes lucratives, ils exposeront le Dharma afin d'être respectés du monde comme des arhats aux six pouvoirs mystiques".



correct effort            Chánh tinh tiến    正精進    samyak-prahāṇāni
 

correct mindfulness            Chánh niệm    正念    samyak-smṛti
Recollection, memory; to think on, reflect; repeat, intone; a thought; a moment.

 

correct speech            Chánh ngữ    正語    samyag-vāc
 

correct thought            Chánh tư duy    正思惟     samyak-saṃkalpa
 

Crimes which requires expiation        Fautes qui exigent l'expiation    Ba dật đề    波逸提    Pāyattika
The monks and the buddhist nones have to respect precepts. Those who make errors, have to repair them by expressing their regret.

  Les moines et les nones bouddhistes doivent respecter les préceptes. Ceux qui commettent les fautes, doivent les réparer en manifestant leur regret.

deed as cause            Nghiệp nhân    業因    karma-hetu
The deed as cause; the cause of good or bad karma.


 

delusion regarding the self            Ngã si    我癡    ātmamoha
Ego-infatuation, confused by the belief in the reality of the ego.

 

dependent origination, conditioned genesis, dependent co-arising        coproduction conditionnée, interdépendance des phénomènes     Duyên khởi    縁起    pratītya-samutpāda
Arising from conditional causation; everything arises from conditions, and not being spontaneous and self-contained has no separate and independent nature

  Dépendance causale (ou conditionnée) de tout ce qui est. Doctrine bouddhique selon laquelle aucun être ou phénomène n'existe tout seul ; ils existent ou se produisent en raison de leur rapport avec d'autres êtres et phénomènes. Tout dans le monde n'a d'existence qu'en réponse aux causes et aux conditions.

Les 12 maillons de la coproduction conditionnée sont:
1. L'ignorance (avidyā, avijjā) ;
2. Les formations mentales (samskāra, sankhāra) ;
3. La conscience discriminante (vijñāna, vinnāna) ;
4. Le nom et la forme, les phénomènes physiques et mentaux (nāma-rūpa);
5. Les six « sphères » sensorielles (sadāyatana, salāyatana) ;
6. Le contact (sparśa, phassa) ;
7. La sensation (vedanā) ;
8. La soif (tṛṣna, tanhā);
9. L'attachement, l'appropriation (upādāna).
10. Le devenir (bhava).
11. La naissance (jāti).
12. La vieillesse et la mort : (jarā-maraṇa).


Dharma        Dharma    Pháp    法    Dharma
Law, truth, religion, thing, anything Buddhist. Dharma is 'that which is held fast or kept, ordinance, statute, law, usage, practice, custom'; 'duty'; 'right'; 'proper'; 'morality'; 'character'. M. W. It is used in the sense of 一切 all things, or anything small or great, visible or invisible, real or unreal, affairs, truth, principle, method, concrete things, abstract ideas, etc. Dharma is described as that which has entity and bears its own attributes. It connotes Buddhism as the perfect religion; it also has the second place in the triratna 佛法僧, and in the sense of 法身 dharmakāya it approaches the Western idea of 'spiritual'. It is also one of the six media of sensation, i. e. the thing or object in relation to mind, v. 六塵.

  L'ordre du monde. Le terme sanskrit vient d'une racine qui signifie "porter", "tenir". Il existe deux sens principaux :
1) L'enseignement du Bouddha, souvent traduit par Loi ou Doctrine. Généralement écrit avec une majuscule ; dans ce sens, on dit souvent Dharma du Bouddha ou Dharma bouddhique. Dans les textes de Nichiren, le terme est précisé par un verbe : enseigner le Dharma, écouter le Dharma, etc. Sinon Nichiren l'utilise pour indiquer la Réalité ultime.
2) Les phénomènes tels qu'ils nous apparaissent, "ce qui maintient sa propre identité" ; multiples dharmas = tous les phénomènes.
Mais dharma peut également signifier
3) Les objets de l'esprit.
4) Les règles : l'ordre moral qui oblige chacun à suivre son chemin ; prise de vœux spirituels.
5) Les traditions religieuses (ordre social).

discursive thought and investigation        signifie pensée conceptuelle    Tầm tứ    尋伺    vitarka-vicāra
two conditions in dhyāna discovery and analysis of principles; vitarka 毘擔迦 a dharma which tends to increase, and vicāra 毘遮羅one which tends to diminish, definiteness and clearness in the stream of consciousness; cf. 中間定.


  Vitarka (sanskrit ; pali : vittaka), signifie pensée conceptuelle, prise-ferme.

Comme facteur de dhyāna en méditation bouddhique, il s'agit de l'application initiale de l'attention (prélude à un maintien continu de l'attention, vicara) : le mental est capable de repérer toute distraction et de revenir à l'objet de l'attention (tel que la respiration dans la technique anapanasati).

Dans la méditation bouddhique, vicara (pali) désigne l'attention soutenue, l'attitude du méditant pratiquant samatha bhavana et focalisant son attention sur l'objet de la pratique.

Ce maintien de l'attention ne désigne pas la concentration par elle-même. Elle signifie que le méditant fait l'effort de maintenir son attention. Une comparaison est que vitarka consiste à tenir un bol d'une main et que vicara consiste, de l'autre, à le nettoyer. Une autre est que vitarka est le coup sur le gong et vicara le son continu qui en résulte.

Vicara est un facteur menant à la concentration, présent dans le premier jhana. A la différence de vitarka, le mental reste concentré sans distraction sur l'objet de l'attention (tel que la respiration dans la technique anapanasati).

disposition            Tuỳ miên    隨眠    Anuśaya
Yielding to sleep, sleepiness, drowsiness, comatose, one of the kleśa, or temptations; also used by the Sarvāstivādins as an equivalent for kleśa, the passions and delusions; by the 唯識 school as the seed of kleśa; there are categories of 6, 7, 10, 12, and 98 kinds of 隨眠.

 


Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14