Từ điển Phật học

Chủ trương
Thích Nguyên Lộc

Biên tập
Thích Nguyên Hùng
Viên Lợi
Tuệ Lạc


Chùa Vạn Hạnh
3 rue du Souvenir Français
44800 Saint Herblain
Email vanhanh@vanhanh.fr
Site http://www.vanhanh.fr

 Recherche par mot

Tiếng Việt
Français
English
中文
Sankrit,Pali

 Recherche par lettre
a b c e f g h i 
j k l m n o p q 
r s t u v w x y z 

 Recherche par genre:
BouddhasSûtrasNoms-LieuxTermes

Bilingue
VN-FRVN-ENVN-CHFR-VNFR-ENEN-VNEN-FR
trois vertus         Tam đức        三德    triguṇa
I. La première est relative aux trois vertus dont témoigne le Bouddha.
- La vertu du corps du Dharma (hosshin, dharmakaya) ; c'est la vérité qu'un bouddha a comprise, le principe véritable qu’atteste le Bouddha.
- La prajna (hannya) désigne la sagesse du Bouddha qui s’est éveillé à ce principe véritable
- La délivrance (gedatsu, vimukti) est l’unicité concrète des deux principes précédents en la personne du Bouddha qui ainsi n’est plus tributaire des naissances et des morts et du malheur, il s’est " libéré".
Ces trois vertus correspondent respectivement aux trois corps (sanjin) du Bouddha
II. L’autre groupe des trois vertus représente les qualités du Bouddha envers les êtres. Dans ce cas, on dit également triple vertu pour montrer que l’attitude unique du Bouddha envers les êtres est porteuse à la fois de ce que nous identifions comme trois qualités. Ce sont les vertus de souverain (shu, zhu), maître (shi, shi) et parents (shin, qin).
- La vertu de souverain désigne la capacité à protéger les êtres
- La vertu de maître est la capacité à guider les êtres
- La vertu de parents est celle de les aimer.
Cette notion est basée sur le Sutra du Lotus, chapitre Hiyu* (III) : "Maintenant ce monde des Trois plans est entièrement mon domaine [souverain]. Les êtres qui vivent en son sein sont tous mes enfants [parent]. Maintenant ce monde connaît de nombreuses souffrances et épreuves. Je suis la seule personne à pouvoir les sauver et les protéger [maître]."
Pour Nichiren, seule Shakyamuni est pouvu de ces trois vertus.